Un jour, une œuvre

Du lundi au vendredi, nous posterons une image par jour pour vous inviter à la rencontre de la singularité et de la richesse des oeuvres du Fonds de dotation, avant de les retrouver à l’Enseigne des Oudin !

Facebook : Fonds de dotation Enseigne des Oudin
Instagram : @enseigne_des_oudin

Chaque jour, à 14h30, une oeuvre sera envoyée sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) et à découvrir sur le site Internet enseignedesoudin.com

Restez curieux !

Pierre Molinier, " La Prière ", huile sur panneau, 1930.

Pierre Molinier, " La Prière ", huile sur panneau, 1930. ©️ Édouard Robin. Collection Enseigne des Oudin

Pierre Molinier (1900-1976) s’installe à Bordeaux en 1919 où il s’établit en tant que peintre en bâtiment, activité qu’il poursuit jusqu’en 1960. En parallèle il pratique la peinture de chevalet. Entre 1920 et 1950 environ, sa production est figurative. En 1951, son tableau «  Le Grand Combat », mi-figuratif, mi-abstrait est prétexte à sa rupture avec la conformiste Société des Artistes Indépendants Bordelais. Homme libre, caractère indépendant, de la dernière génération des surréalistes, il est précurseur depuis les années 50 de l’art corporel avec ses premiers autoportraits travestis photographiques et ses photomontages érotiques et fétichistes. Il s’est donné la mort en 1976.  L’homme de lettres Pierre Bourgeade qui l’a bien connu, introduit l’œuvre de Pierre Molinier à l’Enseigne des Oudin et dans sa collection en 1995.

error: Ce contenu est protégé