Présentation de l’ouvrage « Jean-François Bory, Une monographie » par Jacques Donguy samedi 01 février à 16h30

Il n’existait pas jusqu’alors de monographie sur Jean-François Bory, seulement des catalogues d’exposition, dont celui de la Villa Tamaris en 2007, ou des numéros de revues, même s’il a participé à la Biennale de Paris, à la Biennale de Venise et à la grande exposition au Stedelijk Museum sur la Poésie Concrète.
Cet ouvrage de 596 pages, recoupe les activités de J.-F. Bory dans les domaines de la création littéraire, des typoèmes, des lectures performances, dont celle à la Kunsthalle de Berne en 1968, des objets-livres, des arts plastiques, de la photographie, du photomontage, du cinéma, de l’édition de revues d’avant-garde et de livres.
Il contient aussi des entretiens, des textes théoriques de J.-F. Bory, et sa correspondance avec Raoul Hausmann, autour du seul livre écrit sur lui de son vivant. De nombreux intervenants, dont Gérard-Georges Lemaire, Nathalie Quintane, Jérôme Duwa, Jean-Noël Orengo, Richard Kostelanetz, Gaëlle Théval… Dans la préface, Jacques Donguy met en perspective sa démarche avec les mouvements des années 60, Art and Language, Art conceptuel, à travers par exemple cette œuvre sur le signe de ponctuation sous-titrée « a semiotic story », réalisée en Angleterre.
En ce sens, le compagnonnage avec l’artiste Jochen Gerz à travers Agentzia, au départ une agence d’art, est symptomatique. Mais la démarche la plus constante de J.-F. Bory aura été une réflexion autour de l’écriture aujourd’hui, la post-écriture, autour de la notion d’auteur, et surtout autour du « livre » comme médium. J.-F. Bory a aussi contribué à la constitution du fonds Paul Destribats de revues d’avant-garde déposé à la Bibliothèque Kandinsky.
« Jean-François Bory, Une Monographie » par Jacques Donguy, publié par les éditions A.D.L.M.N./ Les presses du réel, maquette de Sarah Cassenti.